• Si le tuteur de la femme mouslima refuse de la marier 2

    Son tuteur refuse de la marier

     

    Question : Si une femme désire se marier et qu’aucun de ses tuteurs n’acceptent de la marier, elle se dirige alors vers le gouverneur pour qu’il la marie avec la personne en question. Le mariage est-il valide ?

     

    Réponse : Si cela est réellement vrai alors l’empêcher de se marier est une injustice.

    Si son tuteur refuse de la marier injustement alors le gouverneur est le tuteur de celle qui n’a pas de tuteur et de celle dont le tuteur refuse de la marier injustement. Donc le mariage est valide incha Allah.

    Mais les gens se précipitent énormément à ce sujet. Certaines femmes sont téméraires et s’empressent. C’est comme si elle disait : Mariez moi ou alors je m’en vais. Elle a un pied dans la maison et un pied en dehors. Ceci est une femme ou un homme ? La femme doit avoir un bon comportement avec sa famille et ses tuteurs. Elle doit connaitre ses droits ainsi que les limites religieuses.

    Il est possible que son père ne lui interdise pas de se marier avec un homme droit. Mais les gens de la droiture ne sont pas tous du même rang. Peut-être qu’il espère simplement quelqu’un de plus droit pour elle. Ceci est un problème et on demande à Allah de nous préserver. C’est une forme d’ingratitude envers les parents. Et nous craignons que ces femmes soient éprouvées par des enfants ingrats et désobéissants comme elles l’étaient avec leurs parents. Le père et la mère n’ont-ils pas le droit d’avoir leur point de vue ?

    Quant au prétendant, si c’est un homme attaché à la religion, nous lui disons : ce n’est pas toute personne qui se présente à toi que tu vas marier sous prétexte qu’il est salafi. N’est-ce pas ? Est-ce que toute personne qui vient à toi et te dit : « je suis salafi », tu acceptes alors de lui donner ta fille en mariage ?

    Non, car tu désires te renseigner, le tester, demander à son sujet et réfléchir. Tu recherches celui qui pourra préserver au mieux cette fille et qui lui conviendra au mieux.

    Alors si ta fille agit avec toi de cette manière et qu’elle te dit au premier venu : « il est salafi, vas-tu le rejeter ? » Comment vas-tu faire ? Ceci est grotesque. Il convient d’emprunter le juste milieu sans négligence ni exagération.

    Fin de la réponse de Cheikh Abdullah Al Adani Traduit et publié par daralhadith-sh.com

    copié du site dar al adith de shihr

    « La fiancée mouslima et son prétendantLe mariage par téléphone ? »