• Cheikh Al Adani

     

    Mosquée ou Moussalla ?

    Le jugement de la prière dans les moussalla des aéroports de France ?

     

    Abdullah Abou Ibrahim 12 oct

    Question : Il y a en France il y a des mosquées qui sont des salles ou des bâtiments prêtés ou loués à la mairie. Les jugements des mosquées s’appliquent-elles sur celles-ci ?

    Réponse : Si les cinq prières y sont accomplies alors ce sont des mosquées tant que les prières y sont accomplies.

    Et si la prière n’y est plus accomplie alors ce n’est plus une mosquée.

    Question : Il dit aussi : quelles sont les différences entre une mosquée et un lieu de prière (moussalla) ?

    Réponse : Le moussalla est lieu ou seulement certaines prières sont accomplies, comme un moussalla dans les administrations ou dans une école par exemple, ils y accomplissent seulement le dhohr, ou le dhohr et la ‘asr, c’est donc un moussalla. Les salutations de la mosquée ne sont donc pas obligatoires et les jugements spécifiques à la mosquée ne s’y appliquent pas.

    Question : Et il dit également : Il y a en France des lieux de prière dans les aéroports et les centres commerciaux dans lesquels se rendent des personnes de toute religion. Parfois, il n’y a qu’une seule salle pour tous et parfois il y a plusieurs pièces, une pièce pour les musulmans, une pièce pour les juifs, etc.

    Réponse : Ceci existe ? Une pièce pour chaque religion ?

    Oui.

      Si c’est ainsi, alors prie dans l’emplacement prévu pour les musulmans et, louange à Allah, il n’y a pas problème si cela est ainsi.

    Mais si c’est une pièce en commun, alors n’y prie pas. Si c’est le même emplacement dans lequel rentrent le chrétien, le juif, le bouddhiste et le musulman, ceci ne convient pas.

    Mais comment fait-il s’il ne trouve pas d’endroit où prier ?

    S’il ne trouve pas d’endroit pour prier à part dans cet endroit, il prie à un moment ou personne parmi ces associateurs n’y adorent autre qu'Allah, c’est à dire lorsqu’il est seul. [1]

    Fin de la réponse de Cheikh Abdullah Al Adani, qu’Allah le préserve Le mardi 25/11/1434 correspondant au 1er octobre 2013

    Pour écouter l’audio : cliquez ici

    [1] Note Importante : J'ai par la suite demandé plus de détails à Cheikh Abdullah, qu'Allah le préserve, à ce sujet en lui précisant qu'il y avait parfois dans ces endroits des croix ou autres parmi les choses adorées en dehors d'Allah.

    Il a dit que cette réponse ne s'appliquait que dans un cas de force majeure où il n'a que cet endroit où prier et qu'il ne peut accomplir la prière en son temps que dans cet endroit comme dans le cas où il y a énormément de monde dans l'aéroport et que s'il prie devant les gens il risque des problèmes avec la police ou autres.

    Mais dans le cas où il peut accomplir la prière ailleurs ou à un autre moment en réunissant les prières par exemple, ou bien qu'il ne risque rien en priant devant les gens, alors il est strictement interdit de prier dans cet endroit. 

    copié de dar al adith de shihr

     

     





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique