• Adhan pour les femmes Shaykh Muqbil ibn Hadi Al-Wadi'i

     

    Question : Est-il rapporté authentiquement d'Ibn Mas'ud qu'il a dit : « Comment pouvons-nous interdire aux serviteurs d'Allah de mentionner Allah ? ». Sachant que certains frères emploient cette parole comme une preuve qu’il est permis à la femme d’appeler à la prière (adhan) à la maison.

    Réponse : Je ne sais pas si cette narration est authentifiée et il n'est pas authentique que les femmes avaient l'habitude d'appeler à la prière à l’époque du messager d'Allah (sallallahu 'alayhi wa sallam). En ce qui concerne l’élévation de la voix, il n'y a aucun problème pour le déclarer interdit (pour la femme).

    Ceci parce qu'Allah, le Puissant et Majestueux, dit : « Si vous êtes pieuses, ne soyez pas trop complaisantes dans votre langage, afin que celui dont le coeur est malade [l’hypocrite] ne vous convoite pas. Et tenez un langage décent. » [sourate Al-Ahzab :32] Ainsi, la femme ne doit pas élever sa voix pour causer la tentation des hommes. Cependant, en ce qui concerne l’appel à la prière de la femme, même sans élever la voix, ceci n'est pas (non plus) confirmé.

    Et il n'y a aucun mal si elle fait l'Iqama (deuxième appel), bien que je ne connaisse pas de preuve (non plus) quant au fait qu’elle puisse faire l'Iqama. Article tiré du site assalfi.com Source : Tuhfatul-Mujib 'ala As'ilatil-Hadhir wal-Gharib, question n°122.

    Traduit par Aqil Walker Traduit en français par les salafis de l’Est 

    copié de salafs.com

     

     





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique