• L'avortement en prenant un médicament

    La Fatwa numéro 12235 Q : Quel est l'avis religieux sur la femme qui avorte en prenant un médicament ?

     

     

     

    L'avortement en prenant un médicament

     

     

    R : Si l'avortement se fait, une fois que le fœtus ait achevé ses quatre mois, il faut verser le prix du sang qui est la valeur d'un esclave mâle ou femelle.

    L'expiation est d'affranchir un esclave croyant, si elle n'en a pas les moyens, elle jeûne deux mois d'affilée, et demande pardon à Allah et se repent à Lui de ce péché. ( Numéro de la partie: 21, Numéro de la page: 317) Qu'Allah vous accorde la réussite et que les prières et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

    Le Comité Permanent des Recherches Scientifiques et de la Délivrance des Fatwas (Al-Iftâ')

    copié de l'ifta

    « Prendre sa douche la nuitL'accouchement en présence d'homme étrangers »