•  

    Question : Qu’Allah soit bienfaisant envers vous. Est-il permis à la femme de plus de quarante ans d’accomplir la omra sans être accompagnée d’un mahram ?

     

     

    Réponse : Je vois que le pèlerinage et la omra ne sont pas obligatoires pour elle, si elle n’a pas de mahram. Elle doit plutôt rester dans son foyer et accomplir le reste de ses obligations. Certains savants sont d’avis que cela lui est permis, si elle est avec des accompagnateurs de confiance [1].

    Cependant, nous ne connaissons aucune preuve qui confirme cela. Au contraire, toutes les preuves contredisent cela, comme la parole du Prophète : « Il n’est pas permis à une femme de voyager sauf avec un de ses mahram. »

    Dans certaines versions, la distance du voyage est précisée et d’autres sont générales. Il ne lui est donc pas permis de voyager sauf si elle est accompagnée d’un mahram. Alors que dire si ce voyage est une adoration par laquelle elle se rapproche d’Allah ?

    Il faut d’autant plus qu’elle soit accompagnée d’un mahram. Mais celle qui est déjà arrivée ici, nous ne lui disons pas de repartir, nous lui disons : écarte-toi des hommes et continue ta omra parmi les femmes.

    Quant à celle qui n’est pas encore partie de son pays, nous lui disons : ni le hajj, ni la omra ne sont obligatoires pour toi si tu ne trouves pas de mahram (pour t’accompagner). Et ce, même si tu as autant d’argent que Qaaroun.

    Fin de la réponse de Cheikh Salih Souhaymi Traduit et publié par daralhadith-sh.com [1]

    Ils justifient leur avis par un hadith rapporté par l’Imam Al Boukhary dans lequel il est mentionné que les épouses du Prophète (صلى الله عليه و سلم) sont parties au hajj avec Othman sous le Califat de Omar, qu’Allah les agrée tous. Ils prétendent donc qu’elles seraient parties sans mahram. Cependant les savants ont répondu à cela sous plusieurs angles : - Le hadith ne mentionne pas clairement qu’elles sont parties sans mahram et ce qui est incertain ne peut pas servir de preuve.

    - Aicha, qu’Allah l’agrée, était accompagnée d’un de ses mahram, qui est Ourwa Ibn Zoubayr, le fils de sa sœur Asma, comme cela est rapporté dans une autre version du hadith. S’il en est ainsi, rien ne prouve que les autres épouses du Prophète (صلى الله عليه و سلم) n’étaient pas accompagnées de leur mahram. Et ceci est la bonne pensée que nous avons de ces nobles femmes vertueuses qui ont tenue compagnies au Prophète (صلى الله عليه و سلم).

    - A supposer qu’elles soient parties sans mahram, cela aurait été une erreur, car cela s’oppose aux hadiths clairs et authentiques rapportés du Prophète (صلى الله عليه و سلم), comme celui mentionné dans la fatwa et d’autres, prouvant qu’il n’est pas permis à la femme de voyager sans mahram.

    Extrait de la traduction d’un cours de Cheikh Abdullah Al Adani intitulé : Les règles de la Omra et sa description, prochainement en ligne inchaAllah. 

    copié de dar al adith de shihr





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique